Lilian Brassier: « Je pense à la reprise »

27 avril 2020 Leon Hernandez

Lilian Brassier #LB3

Lilian Brassier, 20 ans, s’est confié pour une interview confinement. Le latéral du stade Rennais actuellement en prêt à Valenciennes se tient prêt pour une éventuelle reprise du championnat de Ligue 2. Il s’entretient actuellement chez lui, à Argenteuil.

Salut Lilian, comment ça va ?

Bonjour  à toutes et à tous. Ça va écoute, je suis revenu en région parisienne à Argenteuil, et on s’occupe comme on peut, on est en confinement, on reste en famille et on essaye de s’entretenir en faisant du sport. Je profite des moments en famille, ça fait du bien vu que je n’ai pas l’occasion d’être H24 avec eux. Sinon, de temps en temps pendant mes séances je croise des amis d’enfance que je n’ai pas vus depuis longtemps, ça fait plaisir.

Comment tu gères ce confinement ?

Déjà je reste au maximum à la maison. Je fais vraiment attention quand je sors, par exemple pour aller faire les courses, je mets un masque et je ne touche pas mon visage avant de m’être lavé les mains et tout.

Tu peux nous décrire ta journée type ?

Je fais un peu comme s’il y avait entraînement en fait, du lundi au vendredi je me réveille vers 9h et je prends mon petit déjeuner, des céréales Special K. Je prends ça avec une petite clémentine ou une orange et je commence ma séance de sport autour de 10h. Elle se termine vers 13h et je passe au déjeuner tranquillement. Après je reste un peu en famille et je fais ma sieste jusqu’à 17h environ. Derrière je m’occupe comme je peux, avec Netflix, des documentaires ou des matchs qui passent en replay sur BeIN. Le soir, je me couche vers 23h30 ou minuit, pas plus loin. Le weekend j’ai un autre rythme, je décale un peu tout et je prends plus mon temps. Je commence mes séances vers 13h, comme ça je finis vers 15-16h et la journée est déjà bien occupée. C’est un peu plus tranquille.

Tu arrives à garder la motivation de t’entraîner ?

Totalement, après je fais beaucoup de sport avec mon frère, donc j’ai un équipier. Il aime bien s’entretenir lui aussi donc ça aide. Pour la motivation, je pense qu’il faut être focus, tu sais où tu veux aller, tu sais ce qui te reste à faire, tu n’es pas là pour rien. Il y a une saison qui a commencé il y a longtemps donc il faut la finir, enfin c’est comme ça que je le vois. Je pense à la reprise et c’est comme ça que je reste focus sur mon objectif. Mais je ne te cache pas que je suis impatient de reprendre, ça commence à faire long. Les jours passent, on enchaîne, mais il reste encore deux semaines, je suis pressé ! Les matchs, les entraînements avec les coéquipiers, ça manque.

La suite s’annonce comment pour toi ?

Je pense qu’on va d’abord faire une préparation en groupe avec l’équipe de Valenciennes à la fin du confinement si la saison reprend, ce que j’espère. Ce qui se dit c’est qu’il y aura peut-être une reprise du championnat en juin, donc il faudra être prêt.

Lilian Brassier pendant sa séance d’entraînement

Justement, tu penses que tu seras prêt physiquement ? Comment tu t’entretiens ?

Oui bien sûr que je serai prêt, je m’entretiens tous les jours, je cours, je fais pas mal de choses donc je n’ai pas perdu le rythme. Le club nous a donné un programme donc je m’y tiens au quotidien. Il y a un peu de crossfit, du travail d’appuis, c’est des choses que j’aime bien en plus donc ça va. Tout se fait en poids de corps mais vu que j’ai même un peu de matériel à la maison j’ai de quoi faire, donc j’en profite.

Tu penses quoi du concept FOOTBOKS ?

On m’en avait parlé en me disant que c’était des produits pour les sportifs qui permettaient d’améliorer la performance et d’optimiser la récupération. C’est des choses que j’aime beaucoup, que je cherchais déjà moi-même. Après, dans la box il y a un peu de tout, c’est vraiment complet et tu sais ce que tu as à prendre et quand le prendre. Le guide des produits aide beaucoup parce que je ne te cache pas qu’au début je n’avais pas tout maîtrisé, mais j’ai pris le temps de le lire et c’est vraiment pas mal.

Le travail invisible, c’est important pour toi ?

Totalement, c’est ce qui te permet d’être bien sur le terrain. Sans ça je ne pense pas que tu puisses être au max les jours de match et à l’entraînement. Il faut savoir se gérer tout en donnant le maximum. Personnellement, je suis surtout focus sur le sommeil et la récupération, notamment avec les bains froids et les bons produits de récup. Niveau alimentation, c’est vrai que je ne suis pas encore un super bon cuisto mais ça va venir. Il faut mettre toutes les chances de son côté.

, , , , , , , ,