Timothée Dieng: « Le championnat peut reprendre n’importe quand »

29 avril 2020
29 avril 2020 samy traore

Capitaine du club de Southend United en League One, la 3e division anglaise, Timothée Dieng, nous parle de son confinement et de la manière dont il se maintient en forme en attendant une décision des instances du football anglais concernant une éventuelle reprise des compétitions. Le milieu défensif de 28 ans, formé à Grenoble et passé par Brest, Oldham, et Bradford City garde la pêche en famille à Brignoud, petite ville de la région grenobloise.

Salut Tim, tu peux déjà nous dire comment tu vas et comment ça se passe pour toi en ce moment ?

Ecoute ça va bien, je suis rentré auprès de ma famille pour passer du temps avec eux, je n’avais pas envie de rester tout seul en Angleterre. Tout le monde va bien, tout le monde est en bonne santé donc c’est l‘essentiel dans ces temps difficiles.

Tu es où géographiquement parlant ?

Je suis de retour à Brignoud, Brignoud City ! C’est dans la région grenobloise dans le Rhône-Alpes. C’est là où j’ai grandi, là où tout a commencé avec mon premier club, le FC Villard Bonnot où j’ai démarré comme gardien en poussin 2e année. A l‘époque, j’étais fan de Barthez donc je voulais être gardien.

Timothée Dieng, chez lui, à « Brignoud City »

Tu respectes bien le confinement ?

Oui totalement, je mets le masque pour aller faire les courses parce que je pense qu’il ne faut pas prendre de risques et qu’il faut respecter les règles. Après, quand je sors pour faire du sport, je t’avoue que je ne mets pas de masque. J’ai un de mes amis qui est coach sportif (ndlr : Brian Kassantina @brkassantina sur Instagram) et mon frère qui est footballeur pro (ndlr : Nathanael Dieng évolue à Rodez en Ligue 2) est aussi ici en ce moment donc on se fait des séances tous les 3 pour garder la forme. On a un terrain de foot à côté de chez nous, il y  une piste d’athlétisme et tout ça, donc on se fait nos séances là-bas.

Comment se passe ta journée type de footballeur confiné ?

Alors je me lève vers midi, je prends un petit déjeuner, ça peut être des céréales, du pain, toujours avec un thé, soit vert à la menthe ou au citron, c’est pas mal, et je regarde les infos. Après, on regarde une série en famille, je mange, et en général on va s’entraîner au stade avec mon frère et mon ami. On s’entraîne environ 1h et je rentre, je me pose, je regarde la télé ou je joue à la Play, et ensuite Brian fait des séances de sport en live sur Instagram pour les gens qui n’ont pas de coach. Je fais la séance avec lui, ça me fait une deuxième séance dans la journée. C’est bien pour les gens qui sont confinés et qui ne savent pas comment organiser leurs séances. Après ça, on mange en famille, on joue aux cartes, au Uno, on regarde la télé, et je me couche assez tard quand même, vers 1h ou 2h.

Comment on se motive pour faire les efforts en période de confinement ?

Heureusement que mon pote est là, parce que franchement, pour moi ça aurait été plus dur de tenir un rythme d’entraînement sans avoir quelqu’un pour me pousser tous les jours. Après, pour la motivation, je sais déjà que le championnat peut reprendre n’importe quand et qu’à tout moment, je peux recevoir un appel pour me dire que je dois rentrer parce que l’entraînement reprend la semaine prochaine, donc je dois garder la forme. Mais même au-delà de ça, s’entraîner ça permet de s’occuper pendant le confinement.

Comment s’annonce la suite pour toi ?

Niveau football on est clairement dans l’attente. On ne sait pas si la saison va reprendre, quand est-ce qu’on pourra reprendre le foot, dans quelles conditions, donc franchement c’est assez flou. De mon côté, mon contrat a été renouvelé d’une saison ce qui me permet d’avoir une certaine sécurité. Donc j’attends la décision de la Football League pour savoir ce qu’il va se passer pour le football en Angleterre.

Tu peux me parler de ce que tu fais pendant tes séances d’entraînement ?

On fait chaque jour une séance différente. Il y a la séance push où on travaille beaucoup les épaules et les pectoraux, principalement avec des bandes de résistance, et la séance pull qui se focalise sur le dos. On a aussi des séances de footing et des séances avec un peu de ballon, surtout axées sur la vivacité où on travaille les appuis avec des échelles. En complément de ça, dans les séances sur Instagram c’est chaque jour différent, et ça alterne entre le haut et le bas du corps. Je fais ça tous les jours sauf le dimanche.

Et tu te sens comment physiquement du coup ?

Je pense que je suis bien, après c’est sûr que ce n’est pas le même type d’effort qu’à l’entraînement donc c’est certain que la reprise va être dure, même si je pense que ce sera pareil pour tout le monde. Mais je suis bien, je n’ai pas pris beaucoup de poids, il faut parler de ça aussi, parce que c’est vrai que je mange plus que d’habitude.

Tu fais attention à l’alimentation ? Tu contrôles ça comment ?

Je fais attention oui, je bois beaucoup d’eau déjà et je mange assez équilibré, avec des fruits, des légumes tout ça. Après il y a un peu plus de grignotage c’est vrai, mais j’essaie de faire attention. C’est sûr qu’il  a quand même plus de plats en sauce que d’habitude.

Comment tu conserves la motivation dans cet environnement particulier ?

Franchement je ne vais pas te cacher que c’est dur mentalement de se pousser. Si je n’avais pas mon pote ça aurait été compliqué. J’y serais allé hein, j’aurais respecté le programme que le club nous a envoyé, j’aurais fait des séances de course, mais ça aurait été plus dur parce que tu ne sais pas combien de temps le confinement va durer, et que tu te dis que tu fais ça mais que tu ne sais pas quand tu vas reprendre. Il faut rester fort dans la tête et se dire que toutes les séances que tu fais, ce n’est pas du travail perdu. Si tu ne les fais pas tu vas revenir rouillé à l’entraînement et tu auras perdu ton temps. Après, être avec la famille ça fait du bien, ça permet de se ressourcer mentalement, c’est rafraîchissant parce que je n’ai pas très souvent l’occasion de les voir.

Tu as reçu ta FOOTBOKS, tu en as pensé quoi ?

Oui j’ai testé la FOOTBOKS et j’ai été vraiment surpris de la qualité des produits, ça m’a beaucoup servi, j’ai tout utilisé. C’est un bon concept parce que je pense qu’il y a beaucoup de gens qui ne savent pas quoi prendre au niveau des compléments alimentaires. Cette box est vraiment complète et elle apporte tout ce qu’il faut pour bien récupérer et pour bien se préparer pour la compétition.

Tu as des produits préférés ?

J’ai beaucoup aimé les chewing-gums One Gum à prendre avant les séances là, ça m’a bien boosté. Les gels aussi, je les utilise déjà en club donc je connaissais l’efficacité de ces produits, et après les barres chocolatées protéinées j’ai bien aimé, elles étaient vraiment bonnes.

Tu les prenais en fin de séance ou tranquillement pour le 4h ?

En fin d’entraînement, mais j’avoue qu’il y en a une que j’ai prise pour le 4h, c’est des protéines attends !

T’auras moyen de nous faire une petite photo ?

Ouais bien sûr, mais bon, là y’a pas de coiffeur hein (rires), je mettrai sûrement la casquette.

, , , , , , , , , , , ,
Je m'abonne!